Kalo Balval

Musiques & chansons d’Europe de l’est et des Balkans

KALO BALVAL présente des musiques de rue et de fêtes inspirées des Balkans et d’Europe de l’Est. Cette tradition est une des plus anciennes expressions artistiques des peuples nomades.

La source d’inspiration de KALO BALVAL est particulièrement la musique jouée par les gitans et les juifs dans de le style des danses populaires. Les musiciens jouent dans la tradition, tout en y apportant une touche personnelle de par leurs parcours divers et originaux. Le répertoire est constitué de compositions personnelles ainsi que de morceaux et chansons traditionnels tirés du répertoire tsigane (Gelem Gelem, Nejatov Cocek), klezmer (Hava Nagila, Fon der Choope) ou des cultures méditerranéennes (Oriental Hora, Alabina Münür) … Les musiciens s’inscrivent ainsi dans la tradition de transmission et d’évolution des musiques traditionnelles vivantes.

Conçu initialement pour jouer à 4 musiciens, le groupe peut aussi se produire à 3 ou à 5 selon les demandes et les possibilités.

Biographie & musiciens

Kalo Balval est un collectif d’artistes réunis autour des cultures de rue et du voyage à connotation tsigane et klezmer. Le groupe, né en 2006, est à l’image des tarafs de Roumanie, à répertoire et effectif variable.

Après diverses prestations en festivals (49) et soirées festives ( 49, 53), Kalo Balval fait, en 2008, la première partie du Haidouti Orkestar (groupe d’influences serbe et turque) au Centre Culturel de Sarzeau (56).

Depuis 2012, une nouvelle formule se développe avec des concerts un peu partout en France. En 2016, les musiciens ont sorti un disque autoproduit :« Tsumbala Tsumba ».

Furoš Rafnakoš

saxophone soprano, chant

Exilé du Mayennistan où il sévit en saltimbanque pendant plus de 10 ans, on l’a notamment vu avec diverses tribus telles que Bajka, Art Zygote, Théâtre du Tiroir, l’Elabo et bien d’autres encore… Les salles, les rues, les champs et autres lieux improbables se souviennent encore des ces bandes de baladins! Débarqué discrètement en Touraine après moultes errances, il continue la baroude à travers le monde tout en étoffant ses bagages de multiples couleurs de cultures, de façon hasardeuse diront certains, complétant ainsi naturellement le kaléidoscope de son expression plurielle. Et le voilà ti pas r’parti à distribuer des notes et autres politesses artistiques en tout genre là où il se trouve, même des fois pas invité ! Et il n’est pas seul, il en a rencontré des comme lui, de joyeux compères remplis de folie…

Musicien: Fabrice FRANÇOIS

Dovùl Sutearù

accordéon, bouzouki

Enfant des mahala, il grandit dans les bas-fonds de Burdău. Livré à lui-même, survivant grâce à de multiples larcins et filouteries, il « trouva » un jour un trésor. Après avoir crocheté, non sans peine, le coffre de ses doigts agiles, ses yeux s’illuminèrent à la vue d’un antique instrument tout en air et en boutons. Dès lors, il se mit à fréquenter les tavernes, pour y apprendre les airs chantés par les marins et les brigands. Sa notoriété grandissante, surtout auprès des autorités, il choisit de prendre le large, n’emportant que son Acordeonul car c’est ainsi que l’on nommait le vieil instrument. Sur sa route, il se mêlait aux troupes de saltimbanques et troubadours qu’il croisait, apprenant de nouveaux chants avant de reprendre la route. Un jour de cette vie d’exilé, il croisa les Kalo Balval qui l’accueillir en grandes pompes manouches… Il décida de rester avec eux.

Musicien : Ludovic Sautereau

Xavier-MARGOGNE---guitare-chant

Xaví GORGHNÁM

guitare manouche / chant

Avant, il se dit que le p’tit Xaví aurait été biberonné à la trompette par Puphluns lui même dans l’une des grandes plaines du Mayennistan. Marqué pour toujours, il en gardera une trace indélébile de gai luron avec un fort goût pour les soirées festives enjouées et un amour indéfectible pour son pays. Il est encore jeune quand il part sur les routes afin d’élargir ses horizons sonores. Depuis, il a bourlingué par monts et par vaux que ce soit avec sa bande de Fils Canouche ou sa troupe hiphopesque EZPZ. Et le voilà, fin destrier de sa monture à 6 cordes, qui tabasse à toute berzingue sa câblasse métallique. Un jour incertain, son vieux copain Furoš lui parle de la tribu de drôles de Kalo Balval… Il en fallait pas plus pour qu’il participe aux distributions de notes en tout genre, enfin, essentiellement des notes de voyage…

Musicien: Xavier MARGOGNE


Mathieu-NANTOIS---contrebasse-guitare-chant

Tymat Tiošnàn

Contrebasse / Guitare / Chant

Rejeton d’un vieil arbre aux sabots de la forêt des Carnutes, Tymat écouta les bruits du monde autour mais ne dira mot qu’après avoir entendu les doigts virtuose du vieux Paco égrainant les cordes de sa guiterne. La fière musique du bonhomme remua le jeune Tiošnàn et décida de s’en remettre au sort d’Acionna. Là, près du Liger, les Nautes guidant leur bateau que le flot aime, déposèrent Tymat sur une métairie Turonne non loin de la Pile. Un mat, quatre corde et quatre planche lui furent confié. Guidé par des sons nouveaux, il rencontra des bardes qui lui offrirent d’apprendre le répertoire de Kalo Balval. Depuis, il parcourt la terre avec eux, du Finistère à Massalia, jouant les basses sur quatre cordes tendues le long d’un mat, reposant sur une caisse de quatre planches.

Musicien : Mathieu NANTOIS

Biśtàn Gorloc

accordéon / chant

La légende dit qu’il naquit un soir d’été sur les bords de la Volga, que les fées lui mirent un accordéon entre les mains, puis qu’il fut livré à la vie avec comme compagnons le grand vent des plaines et les mille chants de la nature. La rumeur dit qu’on le vit dans les rues des villes et sur les places répandre des flots de mélodies comme des fleurs ou des pétales à des foules reconnaissantes, puis qu’il allait dépenser son pécule dans des troquets de bas fonds d’où sortaient de suaves refrains de la gorge de chanteuses envoûtantes. Ceux qui l’ont croisé ont vu dans ses yeux mutins le vent de l’Est se lever et dire je continue mon chemin sur la route de la musique, laissant derrière lui le souvenir d’une danse. Puis il y eut la fameuse affaire Magot… Quant à ses camarades de jeu, ils ne croient pas un mot de tout ça. Ils jouent, tout simplement. et la fête peut commencer !

Musicien: Sébastien GLORIOD

Fubàs Baloći

Guitare / Chant

Personne ne sait vraiment quand et où il est né… Il débarqua en Région Centre il y a une dizaine d’année de mémoire de sterne, menant sa roulotte à monture sur les chemins oubliés de la vaste Europe. Dépourvu des éléments les plus basiques du langage oral, c’est par la musique qu’il entra en communication avec ses concitoyens, usant d’ onomatopées et de borborygmes divers. En tout cas, c’est ainsi qu’il croisa l’épique destinée de ces coreligionnaires. Après une « Danse de Fahia » qui les plongea en transe une nuit entière, ils décidèrent de poursuivre l’aventure ensemble sous le nom mystérieux de « Kalo Balval »… Il n’en fallait pas plus.

Musicien : Fabien BELLOT

Dovul Sutearu

Les instruments

Accordéon

Accordéon

Contrebasse

Contrebasse

Saxophone

Saxophone

Guitare

Guitare

Bouzouki

Bouzouki

Par sa formule atypique, saxophone soprano, accordéon, guitare, contrebasse, le groupe offre une couleur originale à ces musiques d’Europe de l’Est et des Balkans. Le saxophone et l’accordéon posent leurs sons cuivrés et éoliens rappelant les orchestres des Balkans sur la guitare, la contrebasse et le bouzouki empreints d’effluves méditerranéennes. Les voix relèvent le tout et emportent les spectateurs dans un voyage auditif riche et envoûtant.